Un projet de parcours artistique sur ces vestiges insolites de la Seconde Guerre mondiale qui peuplent la façade atlantique : les bunkers.

Quoi de plus fascinant que ces monstres de béton chargés d’une histoire douloureuse aujourd’hui révolue, mais qui hantent encore le littoral atlantique, et en particulier les plages bretonnes ?

Les bunkers, constructions allemandes défensives de la Seconde Guerre mondiale, n’ont aujourd’hui plus de raison d’être. Or, ils sont toujours là, vestiges incongrus de cet ancien Mur de l’Atlantique, formidable entreprise de génie militaire commanditée par Hitler pour empêcher une invasion du continent par les Alliés. Dès lors, que faire de ces objets anachroniques qui peuplent notre littoral ? La nature en enterre certains, les pouvoirs publics en transforment d’autres en musées pour un devoir de mémoire. Véritables terrains de jeux pour les graffeurs qui les investissent ou les enfants qui les transforment en cabanes, ces puissantes architectures ne laissent personne indifférent et suscitent une fascination sans borne.

Le projet Destination Bunker est né, lui aussi, de ce formidable pouvoir de fascination opéré par les bunkers perdus dans les dunes sauvages autour de l’embouchure de la ria d’Etel, dans le Morbihan. Le fonds de dotation MG rêve de donner un second souffle à ces constructions à l’abandon, grâce à une revalorisation artistique de ce patrimoine architectural, dans le respect de son environnement.

Un parcours artistique à la recherche de nouveaux usages

Ce projet, en phase initiale d’études, analyses et concertation avec les acteurs du territoire, dont le Département du Morbihan et le Syndicat mixte du Grand Site Gâvres-Quiberon, vise à créer un parcours ponctué d’installations artistiques sur des bunkers existants.

L’idée est d’inviter des artistes plasticiens, des architectes et des designers à investir, chacun, un des bunkers du site : ils porteraient ainsi un regard neuf sur ces vestiges douloureux du passé et mèneraient une réflexion sur de nouveaux usages à inventer pour revaloriser ce patrimoine bâti.

Le champ des possibles est vaste : observatoires, nichoirs pour oiseaux, mobiliers paysagers, assises contemplatives, espaces d’exposition, refuges, cellules d’hébergement (type bed & breakfast), aires de sport/jeux ou simples gestes artistiques dénués de toute fonctionnalité. Entre devoir de mémoire et imaginaire des possibles, Destination Bunker se nourrit de la force incroyable de la résilience chère à notre époque contemporaine.

EXEMPLES DE REVALORISATION DE BUNKERS DANS LE MONDE

LE REGELBAU, UNE EXTRAORDINAIRE TYPOLOGIE CONSTRUCTIVE

Le parcours Destination Bunker, tel qu’il est pensé aujourd’hui, se base sur des typologies différentes de bunkers et révèle la diversité de ces fortifications.

En effet, la construction des bunkers par l’armée allemande s’est faite selon le Regelbau, ensemble de principes constructifs normalisés permettant de classifier les ouvrages selon leur usage et leurs contraintes. Cette normalisation fut utilisée sous le IIIème Reich pour décrire avec précision toutes les phases de la construction d’un bunker (casemate en français et Blockhaus en allemand) depuis les fondations jusqu’à son équipement intérieur et son armement éventuel.

Cette normalisation des constructions devait ainsi permettre une production simplifiée car standardisée, une optimisation de l’usage des matériaux, un gain de temps sur les chantiers et une assurance de la qualité des ouvrages réalisés.

Le parcours Destination Bunker propose de partir à la découverte de cette diversité constructive. Il s’agit de présenter au public des bunkers différents, au regard de la typologie énoncée par le Regelbau. Les artistes, architectes et designers invités proposeront, à leur tour, une nouvelle typologie en imaginant des usages dictés non plus par la guerre, la défense et la peur, mais par le plaisir, la beauté, l’harmonie… Cette réappropriation du sens et des usages donne toute sa force à ce projet, symbole d’une résilience contemporaine.

Un parcours en symbiose avec son environnement exceptionnel

Les dunes autour de l’embouchure de la ria d’Etel s’inscrivent dans un immense arc de sable qui s’étend de la presqu’île de Gâvres à celle de Quiberon, labellisé Grand site de France en 2018. D’Ouest en Est, 35 km de dunes océaniques et sauvages dessinent le plus vaste espace naturel du littoral breton et le plus grand massif dunaire de Bretagne. Ce paysage immense et rare est entièrement ouvert sur l’océan, sans front de mer, libre de toute urbanisation.

Ce site protégé recèle une remarquable diversité écologique. Il abrite un ensemble varié d’écosystèmes désormais rares (dunes, étangs, dépressions humides intradunales, landes, prairies) et représentatifs de l’ensemble des types de milieux littoraux de Bretagne. Cet environnement privilégié permet une exceptionnelle richesse de la faune et de la flore.

Le parcours Destination Bunker se pense dans le respect, la protection et le dialogue avec son environnement et les espèces animales et végétales qui le peuplent. L’un nourrit l’autre et vice-versa. Loin de bouleverser le paysage existant, Destination Bunker tend à le révéler et le sublimer en réhabilitant un patrimoine bâti en désuétude. Le parcours viendra se fondre dans les dunes, pour y prendre vie et corps et finalement, « faire paysage ».

UNE BIODIVERSITÉ REMARQUABLE AU SEIN D’UN SITE PROTÉGÉ

Grâce à ses conditions géomorphologiques mais aussi climatiques singulières (un ensoleillement fort et des pluies assez bien réparties sur toute l’année), le site naturel de dunes sauvages Gâvres-Quiberon, classé Grand Site de France, recèle une remarquable diversité écologique.

Lire plus

Membre du réseau européen Natura 2000, le Grand Site abrite près de 700 espèces végétales, soit plus du tiers de la flore armoricaine. Le nombre d’espèces végétales protégées, de l’ordre de 80, est exceptionnel. Par exemple, 16 orchidées sur les 37 espèces connues en Bretagne sont présentes sur ce site.

Le site compte par ailleurs de nombreuses espèces animales rares, voire uniques en Bretagne, qui fréquentent en particulier la dune et les zones humides arrière dunaires. C’est le cas de plusieurs espèces d’insectes rares et d’amphibiens. Ce territoire représente également le site le plus riche de Bretagne pour la diversité des gastéropodes qui le peuplent. Les mammifères sont aussi présents sur l’espace dunaire, et notamment les chiroptères (chauves-souris), espèces protégées qui fréquentent les bunkers abandonnés offrant des conditions de température et d’hygrométrie semblables à des grottes naturelles.

Enfin, le Grand Site est composé d’une mosaïque d’habitats (dunes, marais ou bocage arrière dunaire) qui offre à la fois des zones de repos, des sites d’alimentation et des sites de nidification aux 153 espèces d’oiseaux observées. La Petite Mer de Gâvres et la Baie de Plouharnel, situées sur la grande voie migratrice de l’Ouest européen et dans la zone d’hivernage de l’Atlantique tempéré, sont identifiées Zones d’Importance pour la Conservation des Oiseaux (ZICO).

Un outil de réappropriation et de valorisation du territoire

Au-delà de la simple réhabilitation d’un patrimoine architectural à l’abandon, Destination Bunker se veut un vecteur de valorisation d’un territoire. Objets ambivalents dotés d’un fort pouvoir d’attraction/répulsion, les bunkers fascinent. Ils sont un formidable support d’intervention artistique pour transformer les vestiges d’une histoire douloureuse en promesse d’avenir et rassembler, autour d’eux, des publics nombreux.

Habitants des communes voisines ou plus lointaines en Bretagne, touristes, amateurs d’art et d’architecture, promeneurs et randonneurs, familles, scolaires… autant de publics vers lesquels se tourne le projet Destination Bunker.

Ce dernier porte les valeurs du Grand Site dunaire Gâvres-Quiberon, à savoir : accueillir et rendre le site accessible à tous, sensibiliser à la protection de la nature et des paysages, révéler le patrimoine historique et culturel, offrir une découverte et des expériences, préserver le cadre de vie et le faire vivre en toute saison, partager et diffuser l’esprit des dunes sauvages, transmettre aux générations futures. Autant de valeurs partagées par le Fonds de dotation MG qui voit dans Destination Bunker un formidable outil de valorisation et d’attractivité du territoire.

L’art, l’architecture et le design, par la fascination et l’imaginaire qu’ils suscitent, ont le pouvoir de révéler un territoire et de fédérer des acteurs autour d’un projet exceptionnel commun. Destination Bunker permettra de faire participer des habitants, des scolaires, des étudiants, des associations, des professionnels pour s’approprier le Grand Site dunaire et comprendre la nature et les enjeux de ce territoire : workshops animés par les artistes/architectes pour des étudiants en art, architecture, design et paysage, chantiers participatifs pour la réalisation des installations, ateliers scolaires de sensibilisation, visites et balades pédagogiques autour des thématiques qu’embrasse ce projet : Histoire, géographie, art, architecture, paysage, écologie, biodiversité, ornithologie, botanique… Le Grand Site deviendra ainsi, le temps du projet, un atelier à ciel ouvert pour mieux comprendre la manière dont la nature et les hommes façonnent un milieu à la fois riche et fragile.

EXEMPLES D’INSTALLATIONS ARTISTIQUES ET DE VALORISATION D’UN TERRITOIRE